Super cool – en librairie !

Aujourd’hui Tanja a enfin reçu la veste en jean dont elle rêvait depuis si longtemps. Et c’est vrai, cette veste est super cool ! Dans la cour de récré elle fait sensation jusqu’à ce que Naomi décrète qu’elle n’a aucun intérêt, et que d’abord, c’est une veste de garçon. Dur dur. Il y a aussi cet imbécile de Kaï, un grand dadet qui se moque d’elle sans arrêt. Tanja a plein d’idées de réparties bien senties, mais toujours trop tard, quand c’est passé… Heureusement, Tanja peut compter sur Kristina, une amie en or toujours prête à la soutenir, et sur sa maman qui est extra et pleine d’idées géniales.
À travers un dessin frais et vif, Tanja Esch aborde avec subtilité et humour les émotions que l’on peut traverser lorsque d’autres se moquent, nous critiquent et nous font douter. Une bande dessinée indispensable sur le fait d’être, ou pas, « cool », sur l’exclusion et l’amitié.

« Petit format souple, couleurs qui flashent, trait à la fois simpliste et stylisé, cet album se glissera facilement dans les cartables pour être mieux partagé à la récré ! » Bodoï

« Voilà un petit album qui a tout d’un grand ! Le récit imaginé par Tanja Esch est fort et intelligent. Faire des choix, se démarquer et développer sa personnalité, son caractère, cela n’est jamais simple lorsque l’on est enfant. Tanja Esch aborde tout cela avec malice, bienveillance et humour. Son dessin d’une belle modernité est tout en rondeur, agrémenté de grands aplats de couleurs vives qui fonctionnent à merveille. Super cool : être populaire ou pas, être soi et se moquer des qu’en dira-t-on. Un album pour amorcer la discussion à l’école ou à la maison. » Comixtrip

Plus d’infos ici !

n°59 • Labo barjot

C’est n’importe quoi par ici !
Une équipe de scientifiques vient d’arriver dans les bureaux de Biscoto et  c’est la folie. On a à peine fait connaissance, qu’ils étaient déjà installés, comme si c’était chez eux. Il paraît que ce beau monde va révolutionner l’univers. On attend de voir, mais pour l’instant ils ont surtout mis un sacré bazar… En tout cas, c’est très joli, il y a plein de petites fioles de toutes les couleurs, des microscopes, des éprouvettes, des pipettes et des pissettes… C’est joli, mais pour l’odeur on repassera… Un nouveau chewing-gum à la crevette et une mousse de peau de banane à l’emmental sont en cours d’élaboration. Ça a l’air compliqué, mais est-ce vraiment une bonne idée ? Hum, ce labo est complètement barjot.
Dis-nous, toi, c’est quoi la chose la plus folle que tu voudrais inventer ? Tu peux nous envoyer tes propositions par courrier à Biscoto – 111 rue de la Grand Font – 16000 Angoulême. On fera passer
à cette équipe de scientifiques, peut-être qu’ils arriveront à quelque chose. Et sinon, Catherine, experte en cheffe du bricolage viendra à leur rescousse pour en dessiner le plan parfait.
On vous tient au courant !
Julie & Catherine

n°58 • Top secret

Numéro Top secret ! Révélations à gogo ! On vous dit tout ce qu’on vous a toujours caché !
On réfléchissait à ce numéro,
à ce qu’on écrirait dans l’édito, quand Catherine a dit :
« Attends, attends ! C’est bien
joli tout ça, mais on leur révèle quoi sur Biscoto, à nos lecteurs
et lectrices adorés ?
— C’est vrai ça, j’ai beau chercher, c’est ennuyeux, je trouve pas quel secret pas trop secret, on choisirait de révéler… a répondu Julie, en fronçant les sourcils.
— Y a bien le bazar de nos bureaux, tu te souviens de nos chambres quand on était petites ? Il y a des choses qui changent pas…
— Enfin bon, tu parles d’un scoop, on a vu pire comme secret !
— Sinon, on pourrait leur dire qu’on est sœurs ? On l’a jamais dit dans Biscoto. C’est rien de honteux, pas secret du tout, ou alors un secret de polichinelle !
— C’est ça ! Un top secret de polichinelle ! »
Alors voilà, on est sœurs ! Vous ne savez toujours pas tout sur Biscoto, mais s’il y a des choses que vous avez vraiment envie de savoir il suffit de nous envoyer un mail à : biscoto@biscotojournal.com, et si c’est pas « absolument top secret », on vous répondra !

Julie & Catherine

n°57 • Dans la nuit

Édito : Ce soir, impossible de dormir ! Du fond de l’oreiller, je fais de mon mieux : fermer les yeux, penser à toutes les choses chouettes de la journée…
Mais il y a ce tout petit bruit… ah tiens, le revoilà !
Plic…
Et puis celui-ci aussi !
PLOC…
Ça n’arrête pas.
CRAAAAC…
Qu’est-ce qui se passe chez moi ? On dirait qu’un grand machin se balade sur le parquet en traînant les pieds. S’il voulait être discret, c’est raté ! En plus, il goutte du nez.
SCROUIIICH…
Non mais, c’est pas vrai  ! Cette fois, je me lève. Pas très rassurée, j’ouvre la porte de la chambre :
«  Va-t’en, monstre bizarre, ou alors, tiens-toi tranquille, et mouche-toi le nez !  » Mais finalement, en allumant la lumière, je me rends compte qu’il n’y a personne. Juste le vieux parquet qui grince et le robinet mal fermé ! Je suis presque déçue, mais bon… je vais enfin pouvoir m’endormir. PLIC… Oh non !

Super cool

Aujourd’hui Tanja a enfin reçu la veste en jean dont elle rêvait depuis si longtemps. Et c’est vrai, cette veste est super cool ! Dans la cour de récré elle fait sensation jusqu’à ce que Naomi décrète qu’elle n’a aucun intérêt, et que d’abord, c’est une veste de garçon. Dur dur. Il y a aussi cet imbécile de Kaï, un grand dadet qui se moque d’elle sans arrêt. Tanja a plein d’idées de réparties bien senties, mais toujours trop tard, quand c’est passé… Heureusement, Tanja peut compter sur Kristina, une amie en or toujours prête à la soutenir, et sur sa maman qui est extra et pleine d’idées géniales.
À travers un dessin frais et vif, Tanja Esch aborde avec subtilité et humour les émotions que l’on peut traverser lorsque d’autres se moquent, nous critiquent et nous font douter. Une bande dessinée indispensable sur le fait d’être, ou pas, « cool », sur l’exclusion et l’amitié.

« Petit format souple, couleurs qui flashent, trait à la fois simpliste et stylisé, cet album se glissera facilement dans les cartables pour être mieux partagé à la récré ! » Bodoï

« Voilà un petit album qui a tout d’un grand ! Le récit imaginé par Tanja Esch est fort et intelligent. Faire des choix, se démarquer et développer sa personnalité, son caractère, cela n’est jamais simple lorsque l’on est enfant. Tanja Esch aborde tout cela avec malice, bienveillance et humour. Son dessin d’une belle modernité est tout en rondeur, agrémenté de grands aplats de couleurs vives qui fonctionnent à merveille. Super cool : être populaire ou pas, être soi et se moquer des qu’en dira-t-on. Un album pour amorcer la discussion à l’école ou à la maison. » Comixtrip


n°56 • Bizarre Blizzard

Édito : Brrr… Il fait froid sous la couette ce matin. J’enfile une grosse paire de chaussettes, je passe mon pull bien douillet et j’ouvre les rideaux. Mais là… plus rien ! Que du blanc !
Je vais à l’autre fenêtre… pareil ! Vite, je mets mes bottes, j’ouvre la porte de la maison, et c’est comme si  tout avait disparu ! Prenant mon courage à deux mains, je fais quelques pas dans l’herbe en fixant mes pieds car, vraiment, on ne voit pas plus loin. Où est le bout du jardin ? Les maisons voisines ? Tout a disparu ?
Et ma maison, elle est toujours là ? Je ne la vois plus ! J’ai dû marcher trop loin et je me suis perdue. Pas de panique. Je ferme les yeux pour me calmer… Je sens un vent très froid passer sur mon visage et quand je rouvre les yeux, je suis en plein milieu du potager, la maison est toujours là, et les voisins me regardent depuis leurs fenêtres avec des airs intrigués… Bizarre blizzard !

Dans ce numéro on retrouve : Elsa Abderhamani, Aurélien Cantou, Cléry Dubourg, Loïc Froissart, Alexandre Géraudie, Hervé Jolly, Juliette Léveillé, Léo Louis-Honoré, Vincent Malone, Sonia Paoloni, Charlotte Pollet, Benoît Preteseille, Éloïse Rey, Seream, Lionel Serre, Élodie Shanta, Catherine Staebler, Julie Staebler, Isaac Wens.

n°55 • Lutins Zinzins

Panique à la rédac’ de Biscoto ! Nous venons de recevoir par courrier express un communiqué du « comité des lutins zinzins » ! Attention, lecteur, lectrice, cette année, Noël risque d’être perturbé. Voici ce qu’on peut lire dans cette missive :
« Le Père Noël dit que nous sommes zinzins, très bien, ce sera notre nom ! Nous, lutins zinzins et fièr.e.s de l’être, avons décidé de nous associer aux S.P.A.M.S (Super Poissons d’Avril des Mers du Sud) pour rendre cette fête de Noël la plus dingue possible. Ainsi, nous avons décidé de mélanger tous les cadeaux et de vous les accrocher dans le dos plutôt que de les déposer sous le sapin. Nous, lutins zinzins, lutins crétins, lutins toqués et siphonnés, trouvons ça plus rigolo comme ça, voilà. Si vous pensez que c’est une mauvaise idée, à vous de nous convaincre qu’il faut annuler ce plan fêlé, mais il va falloir proposer des solutions pour que ce Noël soit plus drôle que jamais ! Lutins zinzins un jour, Lutins zinzins toujours. Bisous ! »
À la rédaction, on a besoin de vos idées, écrivez-nous une lettre avec vos propositions à :
Biscoto éditions
À l’attention des lutins zinzins
111 rue de la Grand Font
16000 Angoulême.
Nous transmettrons !

Une couverture de Lionel Serre !
On retrouve dans ce numéro : Aurélien Cantou, Cléry Dubourg, Alexandre Géraudie, Benoît Jacques, Hervé Jolly, Juliette Léveillé, Léo Louis-Honoré, Vincent Malone, Sonia Paoloni, Charlotte Pollet, Benoît Preteseille, Éloïse Rey, Seream, Elosterv Forelle, Catherine Staebler, Isaac Wens.

n°54 • Cachette secrète

Hé, là, tu me vois ?
Tu peux chercher tant que tu veux, là où je suis cachée ce ne sera pas facile de me trouver !
Je suis dans ma cachette, ma cachette secrète, un coin que personne ne connaît. Ici, je peux rêver et chantonner, écouter de la musique sans être casse-pieds. Ma cachette est toute molletonnée, j’y ai mis tout ce que j’aime : un globe pour imaginer où je pourrais voyager, une couverture tricotée par ma mamie, des coussins joliment brodés par ma mémé, des crayons pour dessiner, des images qui me plaisent bien, un tas de livres à bouquiner, sans oublier les derniers numéros de Biscoto…
Finalement, il ne manque plus que toi, je compte jusqu’à trois, et… te voilà !
Et toi, dans ta cachette secrète, tu y mets quoi ?

n°53 • C’est pas juste !

C’est pas juste, d’abord ! C’est pas juste !
Qui sera privé de goûter ? Qui aura moins de récré ? Qui sera puni sans avoir discuté ?
C’est pas moi car j’ai rien fait !
C’est Léo qui a commencé, et puis Lucy s’y est mise aussi, alors finalement tout le monde s’est mis à crier, à s’agiter et à courir dans tous les sens et on s’entendait plus penser.
La fin de la récré a sonné, on n’a rien entendu, alors la directrice a crié, bien plus fort que la sirène de l’exercice d’incendie. On s’est tous arrêtés d’un coup, et comme on n’avait rien fait, sauf s’amuser, on était prêts à sortir nos meilleurs arguments contre la punition qui allait tomber. Mais tout à coup, elle a souri. On saura jamais pourquoi, mais on ne s’est pas fait gronder. On est rentré en classe, la journée a continué. Tous ces arguments bien préparés, on n’a même pas pu s’en servir, c’est pas juste !

LE TOTE BAG BISCOTO

Le beau tote-bag Biscoto, illustré par Lionel Serre !

Dimensions : 37 cm de large x 41 cm de haut

LE SAC À DOS BISCOTO !

Le beau sac à dos Biscoto, illustré par Lionel Serre !

Dimensions : 38 cm de large x 44 cm de haut

 

 

Anna qui chante

‘Anna qui chante’ est un conte pas piqué des hannetons où l’on rencontre un roi terriblement tyrannique qui opprime son pays et tient enfermée la jeune princesse Judith. Quand, pour l’occuper, il va jusqu’à kidnapper les petites filles du royaume, la coupe est pleine ! Anna, enfant de 9 ans, va tout bouleverser par un chant puissant et porteur d’espoir, si puissant qu’il pourrait bien pétrifier le roi et ramener la joie dans le royaume…
 
Ici, l’histoire est absolument féministe, le chant n’est pas le doux refrain d’une femme qui attend son prince, mais celui de la révolte qui gronde. La voix qui résonne dans le palais questionne, s’insurge, et entraîne à sa suite toutes les petites voix jusqu’alors étouffées, pour enfin renverser l’injustice du tyran. Ici, les petites filles ne sont pas en concurrence, il est question d’entraide, d’amitié, et de sororité.
« Ce conte féministe, merveilleusement illustré, valorise le pouvoir de la culture, l’émancipation et la sororité avec beaucoup de finesse et en misant sur la jeunesse. » Causette
« Un conte engagé, porté aussi par les couleurs vives et intenses des illustrations. » Coup de cœur Pomme d’Api

PACK SURPRISE BISCOTO !

5 numéros piochés au hasard + des cadeaux !
Et c’est seulement 12€ (au lieu de 20€, prix au numéro) !!!

 

Francis Saucisson et l’art de vivre

Deux rivaux richissimes qui s’affrontent pour posséder les plus beaux trésors de l’art, un peintre maudit, un vieux copain un peu louche, un trio de super-branchés insupportables… À qui Francis Saucisson va-t-il pouvoir faire connaissance pour percer un terrible secret: trouver LE tableau légendaire que personne n’a jamais vu!
D’énigmes en passages secrets, te voilà embarqué dans une aventure bien périlleuse, Francis!

————————

Après le succès de Francis Saucisson contre l’âge bête, Francis revient dans une nouvelle aventure qui mêle enquête dans les tréfonds du monde de l’art, secrets bien cachés et rebondissements à tous les étages !

 

n°52 • Les potes

Youpi ! Les vacances quelle chance, mais « rentrée » ça rime aussi avec « de nouvelles aventures à la récré » !
C’est le moment de retrouver les copains et les copines, et c’est une sacrée bonne nouvelle.
Deux mois sans eux, c’était un peu long, non ?!
Ah, les potes, ceux et celles dont on ne peut pas se passer, avec qui on fait de sacrées bêtises, à qui on peut dire nos très grands secrets et nos plus petites pensées. Ceux et celles sur qui on peut compter, et qui peuvent venir nous voir en cas de déboire…
D’ailleurs, c’est un hasard mais le nouveau feuilleton de Biscoto, qui commence ce mois-ci, parle d’une bande de copains, et il va leur arriver de drôles d’aventures, tu verras ça tous les mois !
Alors… les potes, les amies, les copains, ça mérite bien un numéro de Biscoto à partager, hein ?!

n°51 • L’enfer du jeu

Dans la fournaise de l’été, lorsqu’on ne sait plus comment s’occuper, quand deux mois sans les copains et les copines de l’école, c’est long, bien trop long, quand on passe des heures en voiture et qu’on en a assez de compter le nombre de voitures rouges, quand on a tellement barboté qu’on est tout frippé, dans les bouchons, à la montagne, à la mer, dans ta chambre ou à la campagne… Pas besoin de vendre ton âme au diable, youpi, voilà un Biscoto qui te fournit tout ce qu’il faut pour plonger la tête la première dans le monde infernal du jeu !!!
Un numéro pour gigoter, à gribouiller, raturer, découper, colorier, pour t’amuser entre démons.
Alors profite bien de tes vacances, et n’oublie pas la crème solaire, au risque de te retrouver cramoisi comme les petits diablotins qui se baladent tout au long de ces pages… d’enfer !

BONNES VACANCES, PAR BELZÉBUTH !

n°50 • C’est musclé !

Pour Biscoto, ce mois rime avec « waouh », mais pourquoi ? Hum hum, il me semble bien qu’on fête quelque chose, un truc chouette, mais où ai-je la tête, c’est quoi déjà ?
Tu sais, toi ? Oui ! Ça y est, comment oublier ! C’est l’anniversaire de Biscoto ! Déjà 50 numéros !!!
50 numéros à raconter des histoires, des blagues, à te proposer de réfléchir à des tas de sujets passionnants, 50 numéros à rigoler, bricoler, dessiner et jouer !
Pour fêter ça, on t’a concocté un numéro baraqué, un numéro prêt à gravir des montagnes, un numéro qui a la gagne.
Un numéro musclé pour un Biscoto plein d’idées, et on parie qu’on va bien s’amuser pour les 50 prochains journaux à venir !
Pour l’occasion, on t’a même préparé un jeu-concours. Va vite voir page 15, il y a des cadeaux à la clé !
Alors bonne lecture, et joyeux anniversaire à Biscoto et à tous ceux et celles qui le font !

n°49 • Momies pour la vie !

On dit un tas de trucs sur nous, on fait peur, on intrigue, ça me fait bien marrer parce que moi, je m’ennuie toute seule au fond de mon sarcophage depuis des siècles, hum, des millénaires en fait (c’est long l’éternité quand on est emballée dans un tas de bandelettes et qu’on ne peut pas bouger).

Mais depuis que j’ai entendu à la radio que je ne suis pas seule, je rêve de rencontrer les copines Aztèques, Incas, Tibétaines, Chinoises et Japonaises. J’imagine qu’on aurait pas mal de choses à se raconter, on serait momies pour la vie !
Enfin, c’est pas pour demain… Encore faudrait-il que je puisse me déplacer sans risquer de tomber en miettes !
Allez, pas besoin d’avoir peur de moi. Je suis parfaitement inoffensive, et si vous me croisez au détour d’un musée, soyez sympas, pensez à m’apporter ce numéro de Biscoto, ça me changera les idées de voir les bêtises que vous lisez !
Bisous !

n°48 • Les gros mots

Ce matin j’ai pas la frite, je suis d’une humeur de chacal englué, je suis colère, groumpf. Et puis d’abord j’avais pas envie de me lever, en sortant du lit j’ai trébuché sur mon tas de vêtements abandonnés la veille et c’est là que tout a commencé. Nom d’une crotte de coléoptère et corne de buffle farcie à la morve !
Aujourd’hui faut pas venir me chercher la mouise, sinon ça va être la misère.
Cornegidouille, triple croûte de fromage moisi, il n’y a que des gros mots qui me viennent à la bouche. Bon, c’est pas très joli à voir, encore moins à entendre, mais on dirait que ça va de mieux en mieux. J’ai craché ma bile et puis j’ai ravalé ma colère, ça a même fait rigoler les copains et les copines toutes ces injures débiles. Dans ce numéro de Biscoto on te raconte plein de trucs sur les gros mots et pourquoi on en utilise, alors je me dis que je ne vais pas en faire une maladie, que c’est normal après tout, que tout le monde en dit parfois, même moi.

Le Monde de Jeanne

Résumé : Avec Jeanne tout dérape, tombe et casse. Pas facile de se concentrer en classe ni d’éviter les moqueries, quand on a des mains qui renversent le monde.
Un monde, Jeanne en a un bien à elle. Son imagination débordante pourrait la mener à voguer sur le Mississippi avec de nouveaux copains, à chasser le bison avec son frangin, ou à prendre le thé avec des bonobos, qui sait !

Le Monde de Jeanne est une pièce de théâtre poétique et déjantée, qui questionne la normalité à l’école et dans la société. La pièce s’accompagne d’un texte du docteur Alain Pouhet sur la dyspraxie et le handicap.

Ce livre est composé en Heinemann Special, une famille de caractères typographiques conçue pour faciliter la lecture des personnes -dys. Les illustrations servent de guide de lecture pour bien repérer quel personnage parle.

Le spectacle est une création de la Rift Compagnie, joué depuis 2014. www.lariftcompagnie.com

 

n°47 • Les poux

On en a mis partout, on a saupoudré toutes les rubriques de ce Biscoto, et à force de se couper les cheveux en quatre pour vous pondre un numéro époustouflant, ça y est, c’est gagné, ça nous gratte partout. Des orteils aux oreilles, du nez aux mollets, on ne peut plus s’en empêcher.
Aujourd’hui on vous parle des POUX, et il y en a absolument à toutes les pages de ce journal. Personne ne pourra y échapper ! Méfiez-vous, si vous n’en avez pas dans les cheveux, que vous faites partie des chanceux que la propagation scolaire a épargnés, soyez sûrs qu’à la fin de la lecture ça vous chatouillera comme jamais.
C’est la revanche des poux, ces pauvres bestioles mal-aimées, ensevelies sous la mousse d’un shampoing qui sent pas bon et compressés dans les dents d’un peigne féroce… Alors, ça commence à vous démanger, un peu, beaucoup, à la folie, pas du pou ?

n°46 • Bas les masques

C’est la cohue dans les rues, il y a un loup minus qui tient la main d’un gros bébé joufflu d’au moins 2 mètres de haut, du jamais vu !
Et puis, quoi ? Une sorcière qui embrasse un clown ? Un bandit de grands chemins qui court après un policier ?
Un zombie ensanglanté qui porte sur ses épaules une princesse de contes de fées ? Même pas en rêve, c’est tout à l’envers. Qu’est-ce qu’il se passe aujourd’hui, on dirait bien que l’ordre du monde a changé.
Ah, ça y est, je me rappelle. C’est Carnaval, et je suis au cœur du défilé. Ça crie, c’est plein de confettis, et quelque chose me dit que ça va être coton de retrouver les copains dans tout ce tsoin-tsoin. Si tu me cherches, je suis cosmonaute mais on est au moins 10, et je suis sur mon petit nuage, bon courage ! Toi, tu m’avais dit que tu serais super-héroïne, mais avec ton loup, ta perruque et ta cape je ne suis pas sûre de… mais, si, c’est toi, là-bas ! Bas les masques, je t’ai trouvée !

n°45 • À l’abordage

Munis de nos longues-vues, scrutons l’horizon. L’océan est calme, le temps est dégagé, on croit voir une île où accoster, mais… mais… C’est quoi ce truc, ce machin, cette tache dans la mer, serait-ce un requin ?
Non, j’ai la berlue, c’est un galion de pirates, et il doit y avoir des trésors à gogo…
Hissons les pavillons, Jolly Roger à l’horizon. Nous, on connaît une cachette imparable où mettre à l’abri ces merveilles, alors peut-être qu’en échange de bons conseils on pourrait partager ?
Venez, les copains et les copines, pirates d’eau douce et de rivières déchainées, Œil-de-Lynx et Guibole-Faisandée, ça va rire à tue-tête, à gorge déployée ! Quoi de mieux qu’un navire pirate pour bien s’amuser ? Deux navires, évidemment ! On fera alliance, on va danser, se bagarrer, échanger nos crochets, dessiner le plus beau drapeau, se donner des tuyaux sur les îles à visiter, et reprendre la mer, que vogue la galère !

n°44 • Le renne des neiges

Vous êtes prêt.e.s ? Bonnet enfoncé sur le crâne ? Écharpe enroulée autour du nez ? Moufles remontées jusqu’aux poignets ? Bottes fourrées aux pattes, et doudoune en laine de yack ? Ah, vous trouvez qu’on exagère ? Rigolez, rigolez, mais il faudra au moins ça pour ne pas grelotter. Ce mois-ci, on file vers le grand Nord, on va visiter des paysages de glace et se laisser glisser sur les fesses pour dévaler des montagnes enneigées !
Avec un peu de chance, au milieu de tout ça, on fera la rencontre du renne des neiges ! Oui, et peut-être de la Reine des neiges aussi. Mais ne confondez pas, ils n’ont rien à voir l’un avec l’autre, pas sûr qu’ils apprécieraient la comparaison.
Vous l’avez compris, il sera question de flocons, de glace et de froid, on vous conseille donc de préparer un bon chocolat au lait, un coin douillet, un petit gâteau à grignoter, bref, de quoi feuilleter ce numéro de Biscoto bien au chaud !

Le Meilleurissime Repaire de la Terre

Que se passe-t-il dans l’immeuble de Leïa ?
Un jour de pluie, alors qu’elle construit des cabanes, un tamanoir surgit soudainement dans sa chambre, une forêt vierge envahit tout l’appartement du dessous, deux enfants et leurs parents déboulent à la recherche de leur tante mystérieusement disparue… Fini l’ennui ! Place à l’enquête pour Leïa et ses amis !

n°43 • Château fortiche

novembre 2016 • couverture : Junie Briffaz16 pages, couleur

On a construit un château sacrément costaud, un château fort, un château fortiche. On y a ajouté des douves et des murailles, des louves et de la ripaille. C’était le plus beau château de tous les châteaux.
On s’est bien bagarrés, ça castagnait de tous les côtés, on avait des armures en carton, des épées en plastique, on prenait tout ce qu’on trouvait, pourvu que ça pique !
Et puis on en a eu assez, alors, pour bien finir la journée, on a fait un plongeon dans les douves, on a baissé le pont-levis, on a ouvert les oubliettes et libéré nos ennemis.
On a invité tout le monde à venir faire un grand banquet, on a oublié la bagarre, et bien rigolé.
Dans ce numéro aussi balèze qu’un château fort, on a mis un peu de tout ça et on espère que ça te plaira. Maintenant, à toi d’imaginer ton château préféré, magique ou hanté, envoie-nous un dessin, il y a des cadeaux à gagner !

n°42 • Non mais, tu rêves ?!

Hier soir je me suis endormie comme un caillou, j’ai dormi comme un loir et je me suis réveillée fraiche comme un gardon, youpi !

Et toi ? Tu as un sommeil de plomb ou léger comme une plume ? Tu dors comme une marmotte ou tu fais des cauchemars sans queue ni tête ? Ou peut-être que tu rêves éveillé(e) ? Que parfois on te dit, en pleine journée, « Eh ! Fini de rêvasser ! ». Alors que rêvasser ça veut aussi dire imaginer un tas de trucs passionnants. Chez Biscoto on rêve souvent, et si on ne l’avait pas rêvé avant de le faire, ton journal n’existerait sûrement pas !
Et si tu vois quelque chose d’incroyable… d’incroyablement génial ou d’incroyablement crétin, ou que quelqu’un fait trop son malin, tu peux t’exclamer « Non mais je rêve, pincez- moi ! », prends juste garde à ne pas te faire pincer trop fort, peut-être que tu ne dormais pas !
Prêts ? Feu… rêvez !

n°41 • Au coin !

Parfois lorsqu’on fait trop les zinzins ou une grosse bêtise, ça finit au coin… Et le coin, ça ne sert à rien, tous ceux qui y sont déjà allés le savent très bien ! Au coin, on s’ennuie, on s’embête, on a qu’une envie, que le temps passe plus vite.
Ça, c’est pour le coin des punitions, parce qu’au petit coin, c’est plutôt chouette d’y aller : tu peux lire un tas de magazines et de bandes dessinées, créer un embouteillage pas possible, entendre toute la famille râler… Bien sûr, il faut savoir t’arrêter, laisser les WC au prochain, sinon tu risques encore une fois de te retrouver au coin, et alors tout est raté !

Et puis sinon, le contraire d’une punition c’est Biscoto. La rentrée ça veut dire 2 feuilletons à découvrir : une histoire intergalactique en bande dessinée, et un roman-photo où tu suivras les aventures d’une famille qui voyage en Amérique du Sud ! Alors bonne rentrée et bonne lecture dans ton coin douillet !

n°40 • Faites vos jeux

Tadam, c’est les vacances, et on t’a préparé un Biscoto pour jouer avec tes copains et tes copines, ta grande sœur ou ton petit frère, tes cousins et tes cousines, ou tout le monde à la fois dans un joyeux bazar, parce que plus on est de fous, plus on se marre !
À la plage, les pieds dans l’eau, à la piscine du quartier avec tes amis, à la campagne à l’ombre d’un pommier ou à la montagne en randonnée, n’oublie pas de mettre Biscoto dans ton sac ! Dans ce numéro tu trouveras des énigmes à résoudre, une mini-bd à assembler, un concours de coloriage avec des cadeaux à gagner, un circuit de billes à fabriquer, un jeu de société…

Alors prend tes crayons, tes stylos et tes ciseaux, ce numéro est fait pour être découpé, griffonné et gribouillé, on te souhaite un été plein de rigolade et on se retrouve à la rentrée !

Abonnement 1 an France & Belgique

Biscoto c’ est pour enfants • c’est 16 pages • tous les mois • pour rigoler, bricoler & réfléchir • avec des histoires • des BD • des documentaires • des jeux • des blagues • un poster • grand comme un vrai journal • sans publicité •

L’abonnement c’est 11 numéros dont 1 numéro cadeau ! Youpi ! Vous pouvez vous abonner en ligne ou par chèque en téléchargeant et renvoyant le bon d’abonnement.

En défendant tous les mois une presse culottée, indépendante et audacieuse, nous proposons aux enfants un journal aux idées foisonnantes et aux images étonnantes. Biscoto participe à former l’esprit critique de futurs adultes curieux et ouverts au monde qui les entoure.

Offrir Biscoto c’est donner accès aux enfants à une presse jeunesse :

– contre les préjugés sexistes
– contre les préjugés racistes
– sans publicité
– stimulante
– humoristique et poétique

Bibliothèques, médiathèques, nous acceptons les règlements par mandats administratifs, si vous souhaitez vous abonner, merci de nous contacter à : abonnement[arobase]biscotojournal.com !

n°39 • Sous les vagues

Ça y est, c’est l’été ! On dirait que c’est le moment idéal pour glisser un doigt de pied dans l’eau. Alors, hop, on enfile nos maillots, on met nos tubas et nos masques de plongée, on nage au large, on se laisse porter et… zou… On file sous les vagues explorer un peu les mondes sous-marins, faire la rencontre de trésors enfouis, d’algues bizarres et d’animaux étranges.
Quoi qu’il en soit, ce numéro est fait pour toi !
Si tu te sens poisson-scie, un jour non, un jour oui, tu pourras lire ce journal en diagonale.
Si tu as envie de faire des vagues, ici tu trouveras de l’eau pour ton moulin.
Si tu as le vague à l’âme, on t’invite à te changer les idées et à venir rêver avec nous à des trésors cachés pour illuminer ta journée !
Allez, avec Biscoto sous le bras, on met les voiles, on largue les amarres, on prend le large sans perdre le nord ! Bonne lecture !

Abonnement 1 an Europe

Biscoto c’ est pour enfants • c’est 16 pages • tous les mois • pour rigoler, bricoler & réfléchir • avec des histoires • des BD • des documentaires • des jeux • des blagues • un poster • grand comme un vrai journal • sans publicité •

L’abonnement c’est 11 numéros dont 1 numéro cadeau ! Youpi !

En défendant tous les mois une presse culottée, indépendante et audacieuse, nous proposons aux enfants un journal aux idées foisonnantes et aux images étonnantes. Biscoto participe à former l’esprit critique de futurs adultes curieux et ouverts au monde qui les entoure.

Offrir Biscoto c’est donner accès aux enfants à une presse jeunesse :

– contre les préjugés sexistes
– contre les préjugés racistes
– sans publicité
– stimulante
– humoristique et poétique

Francis Saucisson contre l’âge bête

Francis Saucisson est un personnage musclé et bêta. Il vit chez sa mère et vient de se faire virer pour la troisième fois ce mois­ci. Lorsqu’à la télé il voit une promesse de récompense pour qui retrouvera le professeur Deloizon mystérieusement disparu, il s’improvise détective. Sa quête l’amène à croiser la route de Ramadja Lamoukère, journaliste brillante qui travaille, elle, sur la disparition des instituteurs de la ville, et de Colombin Lacraute, bambin errant à ballon et nez qui coule. Ils vont bien vite découvrir que leurs enquêtes sont liées, et que ces disparitions sont orchestrées par un étrange groupuscule de petites personnes encagoulées qui opèrent en secret… la démoniaque opération « Âge bête ! ».

n°38 • Les bébés

Et si on entrait dans un monde mystérieux ? Un monde étrange, peuplé de cris et de girafes qui font pouet quand on leur appuie sur le ventre et où on prononce des mots comme gazeu, gouzi, areuh… Des mots qu’on ne comprend d’ailleurs pas très bien. Ce monde on le connaît tous, parce qu’on en a fait partie un jour, même si on ne s’en souvient pas.
Tu vois à quoi on pense ? Mais si ! Au monde des… bébés ! Quand on ne savait ni parler, ni marcher, ni se retenir de faire pipi ou caca. On passait pas mal de temps à manger et pioncer pour prendre des forces et grandir, et on a grandi. Et un peu oublié.
Mais rappelle-toi, tu as aussi fait des bruits bizarres comme rblblbrbl, ou dadada avant de savoir parler, et un jour tu as sûrement vomi ton biberon sur le col de Mamie qui t’a pardonné parce que… tu étais le plus formidable bébé du monde entier !

Abonnement 1 an Monde

Biscoto c’ est pour enfants • c’est 16 pages • tous les mois • pour rigoler, bricoler & réfléchir • avec des histoires • des BD • des documentaires • des jeux • des blagues • un poster • grand comme un vrai journal • sans publicité •

L’abonnement c’est 11 numéros dont 1 numéro cadeau ! Youpi !

En défendant tous les mois une presse culottée, indépendante et audacieuse, nous proposons aux enfants un journal aux idées foisonnantes et aux images étonnantes. Biscoto participe à former l’esprit critique de futurs adultes curieux et ouverts au monde qui les entoure.

Offrir Biscoto c’est donner accès aux enfants à une presse jeunesse :

– contre les préjugés sexistes
– contre les préjugés racistes
– sans publicité
– stimulante
– humoristique et poétique

n°37 • Eh ! Banane !

Avril, c’est le mois des blagues, des poissons collés au dos des potos, des farces en cascade et de la rigolade ! Alors chez Biscoto, pour fêter ça, on t’a concocté un numéro vitaminé, 16 pages qui filent la pêche, un journal spécial « Banane » !
Le gag de la peau de banane c’est un peu la blague qu’on a entendue mille fois, (on parle même « d’humour de pelure de banane ») mais c’est aussi un grand classique.
Nous, en tout cas, on a bien rigolé en préparant ce numéro alors on espère que ça te fera rire aussi. Et puis tu découvriras d’où vient ce fruit, comment tu peux le cuisiner, et même te coiffer avec… ou presque ! Sans oublier les meilleures blagues de bananes pour frimer à la récré, et ton héros à banane préféré, Francis Saucisson.
Attention, numéro à consommer sans modération mais glissant… à ne pas laisser trainer !

n°36 • Ça pousse

Au moment où j’écris cet édito, devinez quoi ? Il y a des fleurs qui pointent leur nez ! Des primevères et des jonquilles sont apparues cette nuit. Ça pousse ! Oui… petit à petit, tout grandit ! Les arbres et les plantes, nos cheveux et nos ongles, et même nos oreilles qui se développent toute la vie ! Ça pousse dans tous les sens et partout… dans le jardin, dans la forêt, dans le bus du matin quand tout le monde veut monter, à la fin de la récré quand il faudrait se ranger, dans le bus du soir quand tout le monde veut rentrer. Même sur le front de ton grand frère – bim – un bouton, sur la joue de ta grand‑mère – bam – un poireau. Parfois un poil dans la main, le bouchon un peu trop loin ! Ça pousse, ça n’arrête pas !

n°35 • Les mutants

C’est l’hiver, on caillette, on grelotte, c’est comme ça ! C’est comme ça ? Ah, si on avait des super-pouvoirs… On marcherait pieds nus comme en été sans se geler les orteils, on aurait du poil velu sur les oreilles et du gras pour se protéger du froid.
C’est fou, vous ne trouvez pas, de toujours rêver d’être ce qu’on n’est pas ?
Alors avant de devenir mutant… et en attendant le printemps, pas de temps à perdre ! On enfile nos bottes fourrées, notre bonnet et un gros gilet pour voir dehors ce qui s’y trouve ? Allez ! Allez, on appelle les copains, on fait des sauts dans la gadoue, on se roule dans la neige et on en jette partout ! Alors notre super-pouvoir ce serait d’avoir chaud même quand il fait froid : chaud au cœur de se marrer avec les amis et chaud aux pieds de devenir yéti !

n°34 • En chantier

Allez hop, on se remonte les manches, et pour démarrer la nouvelle année, on vous propose un numéro un peu foutraque, un peu en vrac : un numéro en chantier !
Les travaux sont bien entamés. Le mois prochain, vous verrez, on s’y roulera bien au chaud dans le nouveau Biscoto !
Pas moins d’une vingtaine de personnes qui font tourner leurs cerveaux, leurs mains et leurs pieds chaque mois pour fabriquer un beau numéro… De l’idée au papier, ça en fait des ouvrières et des ouvriers qui s’activent dans tous les sens, pour vous faire lire, rire, vous captiver. Tout ça pour vous donner envie d’écrire et de créer à votre tour, une fois le journal refermé !
Et vous, votre chantier, votre petit ou grand projet, qu’est-ce que c’est ?