n°65 • Au temps des dinos

Infos

Je le veux ! 4,00 €

novembre 2018 • couverture : Cléry Dubourg • 20 (grandes) pages, couleur

Résumé

Édito :

On travaille mieux en jouant, non ? Alors, pour ce numéro sur les dinos, on avait ressorti nos figurines. On les avait disposées de façon à pouvoir les étudier sous tous les angles. Elles étaient magnifi ques… C’était marrant de penser qu’un gros diplodocus pourrait se balader en ville et voir par-dessus les immeubles. Mais en imaginant qu’ils aient notre taille, et nous celle des petites figurines, tout cela devenait un peu effrayant. C’est à ce moment que Catherine a froncé les sourcils :
– Qu’est-ce que cette poule fait là ? Si on joue, il faut jouer sérieusement, cette poule est de trop, qu’elle retourne dans la basse-cour.
– Attends, c’est peut-être pas si bête. À la bibliothèque, on avait lu que les plus proches descendants des dinosaures étaient les oiseaux… A répondu Julie.
– Ça voudrait dire que cette poule… Enfin, toutes les poules… Cette fois on a fronçé les sourcils toutes les deux. On a dû imaginer la même chose : des poules de la
taille de diplodocus, marchant à nos côtés dans les rues. Un coq pourrait à lui tout seul faire office de réveille-matin pour une ville entière.
Catherine a explosé de rire :
– Comme racontait Élisabeth, il faudrait plutôt dire « quand les poules avaient des dents », hein ? ! Je ne regarderai plus jamais les omelettes de la même façon !

Julie et Catherine